Le job contre l'ASC JOB (résumé du match)

5 avril 2011 - 20:24

Compte-rendu de la victoire 2-1 de L'USL Montjoly dans le derby qui l'opposait à L'ASC JOB (3/04).

Avant match :

 

Peu de spectateurs dans les tribunes d’Edmard Lama en ce dimanche après-midi, à peine trente cinq personnes et encore, la majorité sont des joueurs ou de la famille. Il s’agit pourtant d’un derby, un match qui dans un passé récent sentait le souffre. Neto nous disait que les jeunes originaires du Brésil (Association Sportive et Culturelle des Jeunes Originaires du Brésil) étaient sûrement à un tournoi communautaire organisé à Cabassou. 

 

L’échauffement peut commencer à 15h35 après la traditionnelle explication sur tableau blanc.

Température : 26º. Vent moyen soufflant de la gauche vers la droite. Nous gagnons le tirage au sort et choisissons la moitié droite pour démarrer afin d’avoir le vent en notre faveur au cours de la deuxième mi-temps.

 

Le 11 titulaire : Thom. Alex. Steeve. Madi. Lio. Net. Miky. Micka. Jona. Mack. Loïc.

The substitutes : Tof (arrivé après le coup d’envoi). Henrick. Yann.

 

Notre capitaine est Miky avec son habituel numéro 6 et celui de JOB le jeune lycéen Eric Dos Santos avec le numéro 10, licencié en U19 à l’USL Montjoly l’année dernière ayant réalisé pas mal de matchs en senior il est allé échouer à JOB. Un déserteur : sûrement un message fort voulu par l’entraîneur de JOB (coach de Renaissance la saison passé, grand « nomade » cette saison puisqu’on a pu le voir coacher Favard, Ames claires et maintenant JOB : une entrée au Guinness  Clin d'oeil serait-elle envisageable ?). 

 

L’USL Montjoly arbore son traditionnel « vert Montjoly » et JOB qui joue habituellement en vert a opté pour un bleu roy.

 

1ère mi-temps :

 

Dès le coup d’envoi JOB se porte vers l’avant : les 7 buts qu’il a « enfilé » à Renaissance la semaine dernière lui ont-ils donné des ailes ? Oublie-t-il qu’il à en face la deuxième meilleure défense de la PH ?!

Toujours est-il que les 5 premières minutes donnent à JOB deux occasions en or : à chaque fois sur une balle en profondeur à l’entrée de la surface, dans l’axe, dans le dos de la défense centrale de Montjoly.

Sur la première balle de but, le gardien de Montjoly sort promptement et se jette in extremis les bras en avant dans les pieds de l’attaquant pour lui subtiliser la balle. Sur la deuxième balle de but de JOB, cette fois le geste est plus difficile à réaliser car le ballon idéalement dosé est bien passé entre deux défenseurs mais il allait être récupéré à l’extérieur de la surface par un attaquant de JOB qui n’est pas hors-jeu, le gardien doit  là réaliser un tackle glissé du gauche au niveau de l’arc de cercle heureusement le tackle lève le ballon ce qui permet de l’éloigner quelque peu le temps pour le portier de regagner ses cages.

 

JOB ne s’est pas échauffé mais apparemment ils sont déjà en chaleur !

Fort heureusement notre défense reprend ses esprits.

 

Après 10 minutes de jeu nous arrivons enfin à nous créer une vraie occasion de but. Et quelle occasion ! Loïc lancé dans l’espace, légèrement décalé sur le droite file absolument seul vers le but et tente sur la sortie du gardien un lob à 20 mètre du but. Le ballon finit sur le petit filet extérieur, quel gâchis !

Loïc aura une deuxième occasion de rêve peu de temps après : sur un contre il part encore seul en face à face avec le gardien de JOB mais son tir n’est pas cadré. Loïc qui nous avait prouvé il y deux matchs qu’il était capable de dribler le gardien dans un petit espace doit être amnésique… Non décidé

 

Dans ces situations où rien ne marche il faut un sauveur est celui-ci répond à nouveau au nom de Mackenzy : Seul sur le flanc gauche il s’infiltre dans la surface et face au gardien choisit de le dribbler puis catapulte le ballon au fond des filets avant le retour des défenseurs. 1-0

Mackenzy doublera la mise avant la mi-temps d’un tir du plat du pied « à la Thierry Henry ». 2-0. On respire.

 

L’USL Montjoly aura d’autres occasions d’augmenter le score au cours de la première mi-temps notamment sur corner où Lionel et Madi et Micka montent sans succès mais les joueurs de JOB ne sont pas en reste : ils obtiendront plusieurs coups francs très bien placés qui ne donneront rien.

Dernière action chaude à mettre à leur actif : un tir d’Eric à 18 mètres des buts que le gardien ne peut bloquer, le ballon après avoir été repoussé par sa poitrine part sur la droite, personne n’a suivi à part un attaquant de JOB et le gardien doit réaliser une "opération chirurgicale à haut risque", à la limite de la surface côté droit il se jette les mains en avant sur le ballon qui est dans les pieds de l’attaquant. Ce dernier s’écroule mais Mr Merille François, lui-même ancien gardien de but ne se laisse pas abuser par ce subterfuge, le gardien a bien joué le ballon pour s'en saisir. 

 

* 2-0 à la mi-temps. Pas de retour aux vestiaires pour les deux équipes. Dans les tribunes on est détendu mais pourtant le coach reproche à ses joueurs des errements dans l’attitude et la position. Ne parlons même pas de la finition. Alex et Neto ne sont pas dans le coup, Madi et Lionel ont raté quelques relances bref, on peut faire mieux.

 

2ème mi-temps :

 

Madi s’est bien repris en deuxième mi-temps. Avec un seul entraînement dans les jambes à cause de sa blessure contre Oyapock il se jette dans des tackles rageurs souvent décisifs et intervient pour combler les brèches.

Steeve n’est pas pompier pour rien Langue tirée, il a été déterminant à plusieurs reprises pour éteindre le feux en déboulant à 100 à l’heure pour sortir en corner des centres en retrait létaux.

Mickaël  qui a failli sortir en première mi-temps après avoir reçu énormément de coups qui ont été suivis d’arrêts de jeu a réalisé un match plein.

 

* Tof remplace Neto à la 55 ième minute. Et  Henrick remplace Alex à la 65 ième minute.    

 

Le temps des incompréhensions :

 

L’arbitre demande au gardien de L’USL Montjoly de jouer plus rapidement les sorties de but mais celui-ci qui n’a pas l’impression de traîner n’a pas bien compris le message. Cette attitude de l’homme en noir (thom) a le don d’irriter l’homme en gris (Mr l’arbitre) et c’est en capitaine avisé que Miki vient apaiser les esprits.

 

Autre pression indirecte reçue par le gardien : le juge de touche lui demande de placer le ballon sur la ligne des 5 m 50 à l’occasion des sorties de but et lui fait retirer à plusieurs occasions. L’arbitre avalise pensant sûrement qu’il signale là un ballon en mouvement (pourtant le ballon était inmobile). 

Le gardien de l’USL Montjoly ne comprend pas, et pour cause, cette règle n’existe nullement,  Mr Knight, très chevalier (sorry : j’ai pas pu m’en empêcher ! Rigolant), acceptera de donner un semblant d’explication à la fin du match à Mr Miquel : littéralement « c’est ce qu’on m’a dit de faire appliquer ».

Ça ne s’invente pas ! Nous ne voudrions absolument pas remettre en question le travail des formateurs d’arbitres mais on se dit qu’une simple observation de n’importe quel autre match aurait permis à l’assistant de déduire qu’on peut placer son ballon où on veut dans la petite surface pour une sortie de but. Sans aller plus loin, dans ce même match Mr Merille n’a pas fait retirer certaines sorties de but placés hors de la ligne des 5 m50…    

 

A la 77 ième minute JOB réduit le score : un attaquant part dans l’espace dans le dos de la défense, il récupère le ballon sur la ligne des 16 m 50, se présente face au gardien venu à sa rencontre, contourne le gardien par la droite et tire dans le but vide; le plongeon du gardien n’y pourra rien, trop en retard, le retour des défenseurs sur la ligne non plus…

 

A la 79 ième Toff se blesse sur une action défensive et ne peut reprendre. Patrick, le doc, se déplace pour diagnostiquer et il fait un signe au banc de touche. L’entrée de Yann qui est déjà programmée n’est pas repoussée : imbroglio qui a failli nous coûter cher : Yann remplace Makenzy et nous sommes contraints à « l’insu de notre plein gré » de terminer le match à 10 contre 11. JOB maintient une pression constante sur cette fin de match et multiplie les tentatives de frappe aux 20-25 mètres. Une dernière passe dans l’espace à 14/15 m est anticipée par la sortie au ras du sol du gardien qui empêche le un contre un.

 

L’arbitre laissera jouer 3 minutes après le temps réglementaire. L’USL Montjoly tint bon, savoure ce retour à la victoire et continue à rêver… Sourire

 

Mea culpa : Ce résumé est à "forte teneur subjective", le redacteur de l'article, l'un des 14 acteurs du match d'avant-hier s'étant  basé sur ses souvenirs personnels du match pour narrer les actions marquantes dudit match.

 

¡ Nouvelle galerie en ligne avec 13 photos du match !

Classement à jour sur le site.

 

**** Prochainement sur votre site nº 1 des sites de foot de Guyane ****

--> L'article de F.G. sur le score fleuve de Sport face à Montsinery.

--> Le point sur le calendirer d'Oyapock et le classement de PH.

--> Infos internes : Pré-sélectionnés U19 / fait divers au Vieux chemin.

--> Galerie avec des photos de l'entrainement U10 / U11.


Commentaires

Gold Cup : la Guyane affrontera le Canada, le Honduras et le Costa-Rica 20 jours
0-1
ASL SPORT GUYANAIS / SENIOR 10 mois
ASL SPORT GUYANAIS / SENIOR : résumé du match 10 mois
3-1
SENIOR / A.S.C. KARIB 10 mois
SENIOR / A.S.C. KARIB : résumé du match 10 mois
gianni waya est devenu membre 10 mois
Frederic Sirieix est devenu membre 11 mois
3-2
A.S.C. DE ROURA / SENIOR 11 mois
A.S.C. DE ROURA / SENIOR : résumé du match 11 mois
Reprise des entrainements U15 et U17 et Reprise de l'école de foot 11 mois
[Sujet supprimé] 1 an
0-2
A.S.C BONHOMME / U15 1 an
A.S.C BONHOMME / U15 et 7 autres : résumés des matchs 1 an
2-1
C.S.C. DE CAYENNE / U15 1 an
F
U15 / A.S.C. J O B 1 an

Aucun sondage

LA CHARTE DU FOOTBALLEUR

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 5 Dirigeants
  • 2 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 8 Joueurs
  • 2 Supporters