¡ UN MATCH, DEUX RÉSUMÉS !

30 mars 2011 - 19:14

--> Suite de la sortie oyapockoise et compte rendu du match du 26/03. --> La version du match donné par le quotidien France-Guyane : Soley ké lapli (paru le 29.03). **** les perspectives, le programme, le classement, le prochain article ****

Le film de la journée : suite des aventures de nos 15 montjoliens (cf. article précédent du 27.03).

L’AVANT MATCH :

De retour de la visite de St Georges, nous primes nos quartiers dans le restaurant où nous avions réservé, à quelques mètres du stade champêtre d’Oyapock. Repas vers midi puis la sieste a pris en otage la plupart de nos voyageurs. 6h sur place n’ont pas suffit à permettre l’acclimatation nécessaire à la réalisation d’un match plein mais ont au moins permis de ne pas faire les choses dans la précipitation, défaut trop souvent réitéré cette saison.

Vers 14h notre directeur sportif nous avait déjà rejoint afin d’assister au choc et de nous apporter son soutien moral. Le coach Allaoui donne la liste des titulaires vers 14h30 et commence dans la foulée la tactique sur tableau blanc.

A notre arrivée au stade, les joueurs d’Oyapock sont déjà en plein échauffement : ils doivent avoir faim de victoire. Les soleil tape dur. Rapide inspection du terrain : il est extrêmement dur et on a pu le constater dès le coup d’envoi avec un rebond très haut. Le terrain est très sec et pelé aussi.

Oyapock arbore un joli maillot blanc à rayure jaunes et noires. Nous jouons avec notre traditionnel « vert Montjoly ». Les joueurs démarrent un peu tard l’échauffement et sur les centres on sent que notre gardien n’est pas dans son assiette : mauvais présage .. ?

La vérification des licences se fait dans de mauvaises conditions : à 16h00 ! sur la pelouse même ! et avec une pression constante de l’arbitre pour accélérer la procédure et ne pas faire la confrontation photo/faciès avec la rigueur que l’enjeu de ce match phare de la seizième journée de PH exigeait. Malgré ces conditions exécrables notre capitaine Mike constate que pas moins de 4 joueurs d’Oyapock n’ont pas  la même « tête » que sur les photos des licences. Malheureusement notre capitaine cède à la pression et l’arbitre avalise en n’exigeant pas de pièces d’identité. Le tournant de la saison ?

Réserve posée et Oyapock retire un joueur de la feuille de match ce qui n’est rien d’autre qu’un aveu de tricherie (plus de joueurs mutés sur la feuille de match que le quota autorisé). En revanche, on ne peut rien faire à posteriori pour prouver que des joueurs ont joué sous fausse identité à partir du moment où la licence qu’ils ont utilisé est bonne… 

LE MATCH : quand les alchimistes battent les orpailleurs !

Au cours de la première mi-temps aucune équipe n’arrive à poser le jeu, faute au rebond, à l’étroitesse du terrain et à l’engagement des deux équipes qui ne laisse pas à l’autre le temps de construire.

Montjoly n’aura pu esquisser la moindre frappe en 90 minutes (même non cadrée). Le plus proche fut une « passe » du gauche qu’Alexandre adressa au gardien avec peu d’angle alors qu’il se trouvait en bout de course ainsi qu’une montée rageuse de Mike qui, au point de penalty tente une reprise de volée sur un ballon qui venait de rebondir au sol mais il fut contré in extremis par son vis-à-vis. 

Les verts ne sont pas dans le coup dès l’entame. Etait-ce dû à la chaleur écrasante ? En tout cas la température était la même pour Oyapock. Seul Mike, Lionel et Madi paraissent fournir l’engagement et l’énergie requise par l’agressivité de la partie adverse. Avec du recul on peut dire que la jeunesse de l’effectif n'a pas pesé lourd dans la balance face à l’expérience de certains cadres d’Oyapock.

Oyapock a été plus réaliste car sa seule occasion (hormis quelques cafouillages imputables à notre défense qui n’ont pas profité à l’adversaire) de cette mi-temps ils l’ont transformé en or : 13 ième minute, une balle aérienne au coin de la surface, Lionel est au duel avec un attaquant, le ballon retombe dans la surface, un joueur d’Oyapock a suivi et reprend de volée la balle après un seul rebond. Le tir rectiligne et appuyé  prend la direction de la lucarne et l’envolée de Jean-Philippe n’y pourra rien. 1-0.

Mis à part ce but, les équipes se sont neutralisées lors des 45 premières minutes avec un engagement physique qui a laissé des traces de part et d’autre. David qui a reçu une béquille puis un peu plus tard ressenti une vive douleur à la cuisse a dû sortir à la 30 ième minute remplacé par Yann. Lionel est légèrement touché. Madi a pris un vilain coup de crampon.

La deuxième mi-temps a été plus à l’avantage des autochtones. Oyapock a eu 2 ou 3 occasions franches qui ont permis à notre gardien de but de se mettre en évidence et de se racheter. De notre côté toujours le néant. Les changements n’y feront rien (Henrick remplace Neto à 15 min de la fin). On se désorganise même sur la fin et un attaquant laissé seul à l’entrée de la surface trompe la vigilance de notre défense, il réceptionne un centre venu de la droite, notre gardien sort à sa rencontre mais anticipe un tir et s’affaisse prématurément.  L’attaquant en ratant quelque peu sa frappe réussit à lober Edumé qui n’était plus sur ses appuis. 2-0 à la 88 ième minute. L'arbitre donnera 3 minutes d'arrêts de jeu mais la messe est dite…  

Conclusion ; sous une chaleur de plomb, c’est bien au cours d’un match plombé par l’enjeu qu’Oyapock alchimiste des temps nouveaux a pu transformer des miettes d’occasion de but en or pur à savoir 4 points, or qu’était venu chercher en orpailleur amateur une enthousiaste mais candide1 USL Montjoly sur le fleuve Oyapock…

1 Candide, ou l’Optimisme est un conte philosophique de Voltaire paru en janvier 1759. Candide est un récit de formation, récit d'un voyage qui transformera son héros éponyme en philosophe. L'onomastique, en matière d'interprétation des textes voltairiens, se révèle souvent féconde. Le mot « candide » vient du latin candidus qui signifie blanc. Le choix d'un tel nom indiquerait l’innocence du héros, voire sa naïveté. L’enseignement laisse place à une morale : le bonheur est le fruit du travail et non du rêve. Voltaire dénonce donc l'utopie avec le passage de l'Eldorado (où tout est merveilleux). « Il faut cultiver notre jardin. » cette citation de Candide montre qu'il a trouvé sa propre philosophie et qu'il a grandi intérieurement. Elle met le point final à l'histoire et ce n'est pas pour rien, car cultiver son jardin est une métaphore de la croissance personnelle. Il faut « se cultiver ».

L’APRÈS MATCH :

Les deux équipes se serrent la main au coup de sifflet final. L’arbitrage n’a pas été contesté et il n’y a pas d’amertume : Oyapock a battu L’USLM à la régulière (du moins sur le terrain pour ce qui est de la non correspondance de l’identité des joueurs à celle des licences c’est une autre histoire…). Criant Cris de victoire et de joie des joueurs d’Oyapock dans leur vestiaire : on comprend alors à quel point ils s’étaient mis la pression.

Dans le bus du retour les quolibets vont bon train. La contre-performance n’a pas chassé la bonne humeur. Les plaisanteries grivoises à l’attention de cet obscur objet du désir nommé Aniouchka fusèrent et à ce petit jeu Makenzy s’est vu attribué la palme. Apparemment en tant qu’ancien camarade de 5ème (!) de notre chauffeuse il se serait octroyé une certaine légitimité dans ses attaques et un quasi monopole de la drague.. ! Au final on ne fait pas de jaloux : personne n’a pu glaner mieux que le 06 94  du téléphone de notre convoyeuse…

ET MAINTENANT ?

En définitive une bataille de perdue mais pas la guerre. Sept points et une différence de buts conséquente séparaient Le Real Madrid du F.C. Barcelone après la défaite 5-0 du Real au match aller (29.11.2010). Aujourd’hui, à 8 journées de la fin de la Liga, l’écart n’est plus que de 5 points et le Real y croit plus que jamais. [ERRATUM : Entre-temps, le Real Madrid vient de perdre 0-1 contre le Sporting de Gigón. La liga está sentenciada...]

Mourinho relance cependant depuis plusieurs mois une polémique qu’il a créé concernant l’engagement des équipes rivales qui se surpasseraient contre le Real et lèveraient le pied lorsqu’elles rencontrent le Barça.  L’USL Montjoly est habituée à ce que ses adversaires jouent contre elle leur "match de l’année"  mais en font-elles autant face à Oyapock ? Les 7 prochaines rencontres nous en diront plus…

En quête de rédemption Innocent nous nous sommes fixé dès le retour dans les vestiaires un nouveau chalenge pour les 6 matchs qu’il nous reste à jouer : faire une aussi belle série que celle qui a pris fin à St Georges. 

 

Programme de la semaine :

Entraînements :

Lundi :

David (claquage ?) et Madi (genou salement amoché) touchés lors du match sont malgré tout passés au vieux chemin. Bonnet d’âne à Steeve, Heinrick, Edumé, Loïc et  Mackenzy } absents. On salue le retour de Christophe.

Mike, à l’occasion d’un petit speech a rappelé avant le début de la session quelques fondamentaux qui tombent sous le sens mais que certains ont tendance à oublier (tours de terrain en groupe, remise en question personnelle des performances, port des protège-tibias etc.) il a donné la ligne de conduite à suivre pour ces six derniers matchs afin d’entretenir la flamme jusqu’au bout. Séance de rattrapage mercredi pour les absents.

Mercredi et vendredi à 18h30.

Match : dimanche 3/04 à 16h00 au stade Edmard Lama contre J.O.B.

ATTENTION Surpris: le calendrier vient d'être modifié : ce n'est plus nous mais Ames claires qui jouera samedi à E. Lama.

* Classement  mis à jour le 29.03 et intégrant tous les résultats de la division ; consultable à la rubrique habituelle ou sur le diaporama en haut de cet article.


Prochain article : résumé du dernier match de 3 autres prétendants à la montée à Roura-Ames claires et Red Star-Sport Guyanais



Commentaires

Gold Cup : la Guyane affrontera le Canada, le Honduras et le Costa-Rica 1 mois
0-1
ASL SPORT GUYANAIS / SENIOR 11 mois
ASL SPORT GUYANAIS / SENIOR : résumé du match 11 mois
3-1
SENIOR / A.S.C. KARIB 11 mois
SENIOR / A.S.C. KARIB : résumé du match 11 mois
gianni waya est devenu membre 11 mois
Frederic Sirieix est devenu membre 11 mois
3-2
A.S.C. DE ROURA / SENIOR 12 mois
A.S.C. DE ROURA / SENIOR : résumé du match 12 mois
Reprise des entrainements U15 et U17 et Reprise de l'école de foot 12 mois
[Sujet supprimé] 1 an
0-2
A.S.C BONHOMME / U15 1 an
A.S.C BONHOMME / U15 et 7 autres : résumés des matchs 1 an
2-1
C.S.C. DE CAYENNE / U15 1 an
F
U15 / A.S.C. J O B 1 an

Aucun sondage

LA CHARTE DU FOOTBALLEUR

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 5 Dirigeants
  • 2 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 8 Joueurs
  • 2 Supporters