UNION SPORTIVE ET LITTERAIRE DE MONTJOLY : site officiel du club de foot de REMIRE MONTJOLY - footeo

Article France-Guyane

21 février 2011 - 21:08

Article paru en page 24 de l'édition du lundi 21/02/2011 du quotidien France-Guyane et un peu d'auto-dérision (on a l'humour plus facile quand la chance nous sourit...).

Le reporter Renaut CANUT qui suit notre championnat depuis plusieurs saisons déjà est l'auteur d'un article sur notre victoire de ce week-end dernier que vous pourrez lire en agrandissant la photo (puis zoomer).


Le titre « Montjoly s’en sort bien » résume bien la physionomie de ce match où le suspens a prévalu jusqu’à la dernière seconde grâce entre autres à notre désormais tristement légendaire manque de réalisme devant les buts adverses…

Morceaux choisis : « … se créant une foule d’occasions durant la première mi-temps », « ouvraient le score malgré leur manque d’efficacité devant le but »,  « un jeu collectif résolument offensif mais plutôt moyen en terme d’efficacité », « après une multitude d’occasions ratées et de maladresses ».

B.L. et les observateurs ont pu comptabiliser jusqu’à 15 occasions nettes ou très nettes pour seulement 3 buts au final… Si l’on s’amuse à appliquer arbitrairement ce ratio aux matchs déjà joués on obtient 2 statistiques pour le moins paradoxales pour un leader :

--> 15 occasions par match = 195 occasions en 13 matchs pour 17 buts marqués !!!

--> 1 but toutes les 5 occasions = 85 occasions en 13 matchs pour 17 buts marqués !!!

Nous voilà aux antipodes des statistiques de mon cousin* (par alliance) meilleur buteur de son club sur la saison 2009-2010 et peut-être pourrait-on envisager de le faire venir pour un camp d’été (à l’instar ce que va faire le guyanais de la NBA  Kévin Séraphin cet été sur Cayenne) sur le thème « efficacité devant le but »  !!!

* Toifilou Maoulida (mahorais tout comme Allaoui, Ayouba et Madi) fut le meilleur buteur du championnat de Ligue 1 en 2009-2010 au niveau du ratio temps de jeu / buts marqués avec 1 but toutes les 106 minutes (10 buts en 1061 minutes).

"Tama behbé fa za houoi" ("l'espoir fait vivre", en ki-bushi, langue vernaculaire de Mayotte, on célébre en ce 21/02/2011 la journée internationale de la langue maternelle)


---> Restons POSITIFS, le journaliste conclu son papier par un « Montjoly soulagé », nous dirons tout simplement que c’est avec le sentiment de devoir accompli que nous savourerons en cette semaine d’entraînement « l’étrennage » de notre première place arrachée aux forceps : Bernard à la fin du match utilisait à juste titre l’image d’un accouchement difficile pour résumer la rencontre. En tout cas quel beau bébé surprise, une vraie "Renaissance après césarienne"  ;-)  

Commentaires

LA CHARTE DU FOOTBALLEUR

NOS EQUIPES